Les formes


Art Textile / vendredi, novembre 27th, 2020

« Le costumier, comme tout plasticien, dispose de trois éléments, et de trois seulement :
la couleur, la forme, la matière. C’est de la justesse de leur rapport que naîtra l’œuvre. »
Geneviève Sevin-Dœring

Toujours en rassemblant les pièces du puzzle, j’ai retrouvé mon étude sur  « la forme » que j’avais  développé à l’école des Beaux Arts de Marseille, il y a déjà 16 ans de ça ! Non, je ne suis pas vieille !

A cette époque, je m’intéressais aux peintres du «  Supports-Surfaces » comme Claude Viallat, aux découpages de Matisse, aux processus de moulage de Max Charvolen, à la peinture de Serge Poliakoff et à la méthode de coupe en un seul morceau de Geneviève Sevin-Dœring.

Dans les tissus, je découpais des morceaux de formes géométriques que j’assemblais en faisant une couture. En les imbriquant les unes aux autres sur le mur, un travail de composition se matérialisait. c’était une organisation dans l’espace une sorte de tableau, de motif.

Claude Viallat pense que « les toiles et les pièces se répondent », cela me parle !

Comment j’en suis arrivée là ? Pourquoi ces choix ?
Je n’arrive même plus à savoir quel a été le point le départ de ce travail, ses recherches, ses idées … J’étais jeune, je ne savais pas ce que je faisais. Je n’avais pas la maturité pour comprendre le pourquoi du comment. Le plaisir de créer quelque chose était plus fort et c’est ce qui m’anime toujours,
ce bouillonnement créatif !
Le corps humain, la sensualité que peut dégager l’attitude d’un corps, cela m’émerveille.
La forme a une importance pour moi, c’est un système : représenter, aller à l’essentiel de la forme.

J’avais cousu des pièces en tissus qui devaient au final s’envelopper autour du corps et l’habiller tout en s’affichant à plat sur un mur. Et en regardant les toiles sur le mur, on pense encore au motif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *